Actualités des Centres d’Accueil de l’Espoir

Une stagiaire européenne aux Centres

Katharina Scior, stagiaire de nationalité allemande âgée de 24 ans, a séjourné pendant tout le mois de juin 2018 aux Centres d’Accueil de l’Espoir sis au quartier NSIMEYONG à Yaoundé, capitale du Cameroun. Elle a travaillé tour à tour dans chacun des trois (03) activités de l’association, à savoir l’encadrement des Orphelins du SIDA et autres Enfants Vulnérables (OEVs), l’Education/Sensibilisation et le Centre de promotion des Activités Socio-économiques (CEPASE). Le but de cette visite de travail consistait à appréhender l’action de ces différentes unités opérationnelles dans l’optique d’acquérir une expérience professionnelle et, à terme, créer une structure œuvrant dans le domaine social.

Au niveau de l’unité opérationnelle Education/Sensibilisation où elle a séjourné du 18 au 25 juin 2018, elle a été édifiée sur les principales activités . Outre cet aspect, la stagiaire a eu des entretiens avec les responsables de la cellule de coordination, les Educateurs communautaires et a pu observer la tenue des conversations communautaires dans les associations et les formations sanitaires avec les femmes enceintes en consultation prénatale et celles qui viennent dans le cadre des vaccinations avec leur progéniture.

Au terme de ces descentes sur le terrain, elle a touché du doigt les réalités quotidiennes des communautés pauvres et le travail ô combien immense des Centres d’Accueil de l’Espoir qui ne ménagent aucun effort pour l’amélioration des conditions socio-économiques des populations cibles.

Yaoundé le 26 juin 2018

Le départ en vacances des OEVs

 
Neuf mois après un travail scolaire intense et une vie en institution, place est faite au départ en vacance

des pensionnaires du Centres d’Accueil Temporaire d’Efoulan ‘’CATE’’ ce samedi 16 juin 2018 marquant la journée de l’enfant Africain.

Le 16 juin, date marquant la célébration de l’enfant africain et le départ en vacances des pensionnaires s’est tenu la clôture de l’année scolaire 2017-2018.
En effet c’est dans une ambiance à la fois de festivité et de travail que l’équipe managériale a procédé à la mise en vacances de ses pensionnaires. Deux articulations majeures au menu en ce jour exceptionnel : d’abord le visionnage du documentaire sur la genèse de la célébration de la journée de l’enfant africain, ensuite une matinée récréative. Deux semaines ont été soumises aux enfants après l’examen de la 6e séquence afin que le groupe d’enfants finisse les préparatifs du départ en vacances. Il était question au cours de ces préparatifs de remettre les livres aux éducateurs, ranger proprement les effets personnels et effectuer les derniers entretiens avec les encadreurs.
C’est donc à 08heures précises que les premiers parents suivis du cameraman font leur entrée au centre. On peut alors vraiment lire la joie sur les visages de ces jeunes qui arborant leur habits de fête après avoir apprêté leurs sacs. Les activités prévues pour la journée débutent ainsi à 08h30 lorsque les 49 pensionnaires accompagnés des éducateurs et de l’animateur socioculturel rejoignent la ludothèque située au bâtiment ‘’B’’ du CATE pour l’annonce de la première phase du programme, consacrée au visionnage du documentaire de Soweto. C’est donc tout émus et enthousiastes, les yeux fixés attentivement sur l’écran géant que les jeunes suivent le documentaire qui leur permettra ainsi de comprendre l’origine de cette célébration du 16 juin comme journée de l’enfant africain.
La deuxième phase axée sur la matinée récréative fut un moment de pure folie et d‘intense bonheur. Les danses, les représentations théâtrales ainsi que le défilé de mode savamment présentés par les pensionnaires furent un parfait régal pour l’assistance.
La distribution des prix par ordre de mérite suivi d’un repas familial viendront donc clôturer cette journée riche en couleurs. Tout joyeux, les enfants peuvent rentrer en famille pour les vacances après une décharge préalablement faite par les parents, à nous revoir à la prochaine rentrée scolaire.

Visite du directeur de l’Ecole Pratique d’Agriculture de Binguela (EPAB) au Centre de Promotion des Activités Socio-Economiques (CEPASE) : vers une meilleure collaboration